Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 08:56

La cap

 

Ça se passe bien je pars avec des pensées positives, j’ai de bonnes jambes. Mon coach m’a dit il y a 6 mois que j’avais le niveau pour faire moins de 4h. Je n’y croyais pas trop mais l’idée a fait son chemin pendant ma préparation et je suis devenu gourmand sur mon chrono à pied. Je décide de partir en 5’20-5’30 au kilo. Je suis dans le coup jusqu’au 20ème km . J’ai continué de prendre des gels, eau et coca sur cette partie. Je croise PA dans mon deuxième tour. Il a l’air pas mal du tout.

15 

   16

     

 

 

 

 

J’attaque la troisième boucle… là, c’est plus dur. C’est à chaque fois à cet endroit que j’ai morflé sur mes deux premiers IM. J’ai un peu plus de mal à m’alimenter. Je descends en 5’50-55. J’espère avoir repris beaucoup de temps à PA car normalement c’est son point faible la cap. En fait il n’a quasiment rien perdu et on se croise quasiment au même endroit…va pas falloir que je faiblisse trop ! ;=).

 

A l’entame du quatrième tour, je me force à reprendre du gel. Je regarde le chrono et j’ai encore 3h45 possible. Je relance quand il me reste 6 kms mais à 3 km de la fin ça devient vraiment dur. A 1,3 km de l’arrivée je jubile. Je vais pour faire 3h50. Je décide de zapper le dernier ravito… Grosse erreur à 1km de l’arrivée je suis en hypo. J’ai mal partout. Manu m’encourage et me parle mais je n’arrive plus à répondre…je suis quasiment à l’arrêt. Je boucle ce dernier km à presque 7’ !!!

17 

 

 

 

    

 

 

N.B. : oui je sais j’ai deux montres. D’habitude je cours à la sensation mais le coach m’avait de me tempérer sur la cap. Du coup j’ai pris mon cardio avec GPS qui ne va pas dans l’eau.

 

Pas grave je suis finisher en 10h55 avec un marathon sous les 4 heures. En revanche une épave !!! Obligé par les organisateurs de faire un stop à l’infirmerie. Ils me font m’assoir et me donne une boisson protéinée. Au bout de 5’ je suis requinqué. Je retrouve tout le monde.

 

Passage par le ravitaillement et douche sur place pour se changer et se réchauffer. Je retrouve ma petite famille et les potes. Je donne ma médaille de finisher à ma fille…il y a la petite sirène sur la médaille de finisher… Et ma fille est fan ;=)

1819 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N.B : ma princesse avec la médaille, la journée à été longue aussi. Elle a dormi un peu  comme elle pouvait !...

Bon voila. Un grand merci à mes supporters de choc, ma femme qui a accepté de partir dans un pays où il fait froid pour ses vacances d’été, ma fille ma supportrice numéro 1, Manu qui est juste venu comme ça sur un coup de tête pour nous encourager, Marina ma coach de natation préférée que j’ai maudit cet hiver avec ses séances en t-shirt et mon coach Guy qui m’a amené à mon objectif que je lui avais demandé.

J’avais 4 plans possibles en fonction de la météo et de mes sensations. J’ai augmenté mes ambitions au fur et à mesure de mes entrainements. A l’origine j’avais demandé à Guy s’il pouvait me faire casser la barre des 11h sur un IM. Et Guy m’avait répondu :« ça dépend duquel, mais sur Copenhague oui ».

20 

 

Le quatrième plan, c’était ...  de rallier la ligne d’arrivée !   

 

                                                                                                           KOGA

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JML54 - dans TRIATHLON
commenter cet article

commentaires