Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 17:53

 

"Ma journée du dimanche 3 Juillet 2011,

lors des Championnats de France

de Triathlon Longue Distance à Dijon."

 

                                         ... racontée par WOODY

 

 

"Lorsque j’ai lu, cet hiver, sur le site du Triathlon Club de Torcy, que la sortie annuelle  organisée par le club se déroulerait à Dijon,  je me suis inscrit  sans trop réfléchir dans un premier temps !...  Il fait froid, on rêve de soleil, on a envie de bouger et de se fixer des objectifs. L’occasion était belle !...

Et puis, je trouverai  bien le temps de me préparer un minimum d’ici là !...

 

 

... Nous y voila, le samedi, la veille de la course, j’arrivais donc  à Dijon ! Le soir, avec le Club de Torcy, l’ambiance pour la Pasta Party était détendue et conviviale. Je n’étais pas stressé mais je perçois malgré tout quelques chiffres sur le parcours, les préparations de chacun … et subitement  , je me demande si je vais pouvoir tout simplement … finir ? Le doute me gagne quelque peu !...

 Alors, je reçois et profite de quelques conseils, afin d'aborder un peu mieux  mon premier triathlon LONGUE DISTANCE .

Depuis deux semaines, je ressens la fatigue accumulée lors de ma 2e année de travail après mon traitement, l’anémie a refait surface…………

Mais ce n’est pas grave, on fera avec et pour me rassurer je scotchais un deuxième gel sur le cadre de mon vélo !..... il est temps de dormir enfin d’essayer de bien dormir !...

woodyhotel--3-.jpg

 

… Le matin de la course, après mon petit déjeuner, je file chercher mon dossard. Le départ est dans 1h30, j’ai le temps de profiter de l’ambiance qui se met doucement en place.

Le temps passe vite, très vite et me voici déjà en combinaison, les différentes vagues élites, féminines, groupes d’âges s’élancent  et c’est enfin notre tour :  les « OPEN » !

 

Je m’élance parmi les derniers, je n’arrive pas à nager comme il faudrait, je relève la tête trop souvent pour me remettre sur la bonne trajectoire et éviter mon voisin.

La sortie à l’australienne me permet de dépasser mon voisin et plonge pour mon deuxième tour et là ça va nettement mieux, ça y est je suis mentalement parti ...

 woodysorteau (1)

La transition est lente, il n’y a quasiment plus de vélos dans le parc, mais je ne m’affole pas… Enfiler des chaussettes avec les pieds mouillés n’est vraiment pas chose facile.

woodydepvelo.jpg

Je repense aux conseils de Claire et de Rémi : « rester humble à vélo surtout dans les premiers kilomètres !... »

Mais, même en haut des côtes je ne parviens pas à rouler comme je le voudrais,, j’ouvre complètement mon étrier de frein arrière, rien n’y fait, ce n’est  tout simplement pas évident  de rouler après la natation !...

 

Au 30e kilomètre,  un «  Allez Woody » me fait un bien fou, c’est Marc et Sabrina qui m’encouragent au bord de la route !

… ça va nettement mieux et à partir de ce moment là, la suite de la partie vélo va devenir un vrai plaisir.

Allez, plus que deux bosses….  mais la dernière sera malgré tout très éprouvante !...

 

On y est enfin  !... Me voici prêt pour la 2e Transition, Transfert ( 1erdemi tour) Autolargue ( 2e demi tour)… Je sors du parc à vélo en croisant des gens qui y retournent ( ils ont déjà fini ??? )

 Là, je pense m’arrêter , mais Thomas m’encourage et  me suggère d’aller jusqu’au premier ravitaillement : «  c’est à l’ombre, tu y vas tranquillement et tu verras bien …)

Me voilà donc  parti en mode… «  tracteur » ( copyright Lion52)

Rapidement Bruno et Rémi m’encouragent en me dépassant, premier coup de fouet.

J’alterne course et marche, lorsque je croise des Torcéens sur le parcours , qui ont toujours  un geste ou une parole à mon égard, l’envie de courir me reprend.

woodycap.jpg

La 1ère boucle est faite, j’y suis  j’ai envie de finir avec mon « catheter » ( on me le retire en octobre !...) : j’y reste , je continue !....

A partir du 10ème kilomètre,  ça se complique, la douleur dans les pieds devient encore plus forte, alors je marche plus que je ne coure.

La suite va être longue, déjà les organisateurs débarrassent, Rémi m’encourage au passage avec un Mégaphone improvisé (plot) .

woodyarrive.jpg

L’arche d’arrivée se dessine enfin, et je finis avec ma fille Lina , heureux d’avoir fini, fier d’avoir réussi ce pari un peu fou,  et fier également d’être au club de Torcy car tout seul,  je n’aurai sans doute pas été au bout de moi-même, mais l’ambiance dans ce club est génial . Alors un GRAND MERCI !...."

 

                                                                             Woody (Élie SERRE)

 

et surtout, allez voir son blog, où il nous parle également de sa préparation,

...  mais de tant de messages d'espoir !....

http://laventuredewoody.over-blog.com/

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JML54
commenter cet article

commentaires