Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 08:38
20140814_162200.jpgBon un peu de recul sur cette belle épreuve 2014 !
2014 : plus dur que 2008 pour moi, cela a été très  durrrrr  (mais faisable), pourtant la Météo était au top.
Alors voila … 20140814_164425.jpg
La préparation :
Les affaires ; C’est toujours compliqué et stressant, ainsi tu commences à tout déballer dans la chambre d’hôtel, il y  en a partout et tu retrouves rien, tu changes 10 fois d’avis . Comment vai-je m’habiller, on a dû tous se poser la question non ? J’opte pour le bas  tri fonction pour la natation et Vélo et le maillot de vélo pour le Vélo
Première erreur : en sortant de la natation 6 à 7 degrés et dans la première descente de Prunières : Glaglagaa !! j’y ai laissé certainement des plumes !....
 Le Matos : Je me demande aussi combien de chambres à air je finis par en enlever une, 2 suffiront on va alléger !!! CON….. !
l’alimentation  (4 « vraps » plus le ravito à l’Izoard) faut manger ! manger !  manger ! Parce qu’ en CAP l’estomac ne supporte plus rien.
Deuxième erreur : j’ai percé dans  les gorges du GUIL et là : T’as  plus le droit à l’erreur si tu trouves pas le petit cailloux, t’es en panique !..  Total 10 à 15 mn de perdues ( j’ai changé et regonflé sans trouver le trou …  )
Heureusement je ne reperce pas,  mais m’arrête  qd même pour vérifier : encore du temps de perdu !
Et puis, à l’Izoard je m’arrête pour récupérer une chambre au ravito deuxième erreur encore 5  à 10 mn de perdues !...
Dernière réflexion si t’es pas assez entrainé en Natation tu y laisses des plumes et tu le payes dès la montée des puits !
Si à l’entrainement à j-5,  t’as roulé en mettant de l’intensité, encore une erreur ! P1080775.JPG
La course
Départ natation, je suffoque un peu dès les 300 premiers mètres,  je suis dans la baguarre  (tiens je croyais que c’était cool les IM ! que nenni !) je ne vois pas les bouées, je suis le paquet, oh miracle !! J’arrive pile sur la première, 2ème tour : Mal de dos …  Ca commence mal donc je lève le pied (mais je gamberge, ça va être dur l’Izoard et le Palon !... )
Enfin, je sors et vois tous les potes déjà  là,  déjà 4mn de retard par rapport à 2008 tant pis, on va se refaire en vélo…
La première bosse… oh P….. !  j’avais oublié que c’était si dur dès le départ et là  …pas de jus ..impossible de relancer quand Thomas et Germain me doublent .. embrunman-2014-1388---Copie.JPG
Donc réflexion ! : On va gérer mais  et comme le dit Alexandre Embrun , la différence avec les autres IM : t’apprends à pas subir pas à gérer !
Donc cool  dans les traverses puis Guillestre , premier repas , 3 WRAP englouti c’est bon  , ca repart bien,  30 km/h dans les gorges : Super ! puis crevaison  (je vois passer Mathieu et Seb , ce n’est pas le jour !)
J’en remets une couche en partant j’étais tellement bien avant de crever, et là :
embrunman-2014-1401.JPGArrive l’Izoard : 7 à 8 Km/heures ( 12/13 à l’entraînement) alors : ne pas subir …mais t’es déjà dans le dur, alors : une seule maxime : ne pas mettre le pied à terre et apppppuyer sur les pédales.
La descente à bloc y’en pas un qui me double j’en reprends au moins 15 !
 Ensuite les Vignaux (mais ça monte !!! re plus de jambes  et dans la montée terrible du  Palon qui m’avais paru si facile en 2008 c’ est un calvaire !...  
Je relance un peu dans les balcons et ça couine devant moi , enfin je me sens mieux et passe des paquets de 5 ( à Embrun je vous le dis : ça drafte aussi et oui !...)
Arrive le Chalvet , ce truc qui ne sert à rien ;-) qu’à te foutre les boules  , hein Marc ! bon,  redescente dangereuse (t’es dans le rouge, ça tourne tout le temps et t’as envie d’en finir !...)
La CAP : oh lala !!! Dès le coup de cul de la ville, des parpaings dans les cuisses, alors : pas subir ! Juste finir !, la perf ce sera pour un autre jour. embrunman-2014-1406---Copie.JPG
Donc tous les faux plats en marchant, tous les arrêts aux stands 1 à 2 mn total un marathon en plus de 5 heures (ce n’est pas terrible) mais j’ai fini !
Si tu fais le calcul : 1 arrêt tous les 3 Kms  en CAP  divisé par 42 multiplié par 1,5 mn  = plus de 20 mn +, les côtes en marchant le premier tour  + de 20 mn encore , une crevaison  ,+ de 10 mn, un gros stop à l’Izoard et après le Palon : +15 mn  => c’est plus d’une heure de perdue voilà pour la perf !
Côté récup’ : Nickel quand tu gères  et que tu tapes pas trop fort dedans, le lendemain ça va mieux !
  … Merci à tous mes Potes :  JM, NONO et tous les autres, leurs moitiés , Embruman finisher et à Gérald IACONO qui m’a fait vivre une belle aventure, à mon pote de chambre Mathieu qui m’aura bien occupé l’esprit pour m’empêcher de  gamberger, à Denis pour le « piritif », et aux autres pour leurs encouragements et pour tous les petits MSG que j’ai pu recevoir sur le phone.
 
Franck
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by JML54 - dans TRIATHLON
commenter cet article

commentaires